Les années 2010  
 

   *  En 2010, La Houssaye compte 1623 habitants.
   *  De 2010 à 2015,  il y a eu 102 naissances et 38 décès à La Houssaye.


               En février 2010, à la grande satisfaction des riverains, les travaux d’enfouissement des câbles aériens sont terminés avenue du Général Leclerc, et en juillet pour la rue de Bussière. Le Conseil Municipal décide de continuer le programme par la rue Etienne Jodelle. En décembre 2010, les travaux de rénovation de l'immeuble Bussière sont terminés et inaugurés.
                En février 2011, l’arrêté préfectoral mentionnant le retrait de la commune du Conservatoire Couperin arrive en Mairie. La demande officielle de retrait date quand même de février 1986, suivie d’une dizaine de rappels et de réclamations.
           En avril, c’est une petite révolution en mairie : le traditionnel cadastre imprimé par feuilles a vécu. Modernité oblige, le Conseil Municipal décide d’informatiser le cadastre de la commune. En juin, un chemin de randonnée « D’un pont à l’autre » voit le jour. Inauguré en septembre, il permet de relier La Houssaye, Marles et Crèvecœur par des chemins communaux. La signalisation est à la charge de la communauté de Communes du Val Bréon. En novembre, un projet de rénovation est élaboré pour le terrain de sport communal. Drainage et mise aux normes du terrain de foot ball, pose  d’une lisse de protection et éclairage. Il sera inauguré fin septembre 2012.
               Le café restaurant « La Fleur de Lys », fermé depuis de nombreux mois est à nouveau ouvert début janvier 2012 avec une nouvelle direction, pour le plus grand plaisir des habitants du village.               
               Depuis juin 2012, les Hulsétiens disposent d’un columbarium installé dans l’enceinte du cimetière communal. Les travaux de rénovation de l'immeuble Bussière terminés, le jardin a été aménagé en jardin de loisir et inauguré en septembre 2012. Ce même mois, à l’occasion du forum des association, le Conseil a mis en place le « Pass Assoc » qui permet aux enfants du village d’avoir une réduction de 40 € lors de l’inscription à une deuxième activité payante proposée par une association du village. Ce dispositif a permis à 18 familles en 2013 d’obtenir une subvention de 40 Euros. et est reconduit chaque année.
              En février 2014, le Conseil municipal décide d’installer sur le stade municipal un terrain multisports fermé pour pratiquer le basket, le volley et le hand ball.

     *  En mars 2014, Monsieur Abiteboul est réélu maire à l’unanimité.

               Début juin, le terrain multisports est opérationnel et fréquenté aussi bien par les enfants que par les ados ou les adultes. Une belle réussite. Fin juillet 2014, le chemin de Chantepie est à son tour débarrassé des câbles aériens qui polluaient son ciel.             

               En septembre, à la demande du Football Club, le stade municipal est rebaptisé « Stade Municipal Tricerri », et une plaque commémorative pour Monsieur Johannes Tricerri, ancien Président du Club, est posée sur la façade des vestiaires.                
               Début 2015, afin de répondre à une demande de sécurité des habitants de la commune et de la gendarmerie de Mortcerf, il est envisagé d’implanter des caméras vidéo en entrées et sorties du village. En Juin, la section d’approche d’agglomération de la départementale 436 ainsi que la section de la départementale 216 entre la 436 et le lieu-dit « La Gillotte », sont intégrées dans l’agglomération de La Houssaye, avec tout ce que cela implique (vitesse limitée, entretien…)                 
                En février 2016, Monsieur le Maire reçoit délégation du Conseil Municipal pour l’acquisition du Café Restaurant « La Fleur de Lys » et pour la vente des bâtiments communaux rue Etienne Jodelle. En Avril, l’installation du nouveau transformateur, l’enfouissement des câbles aériens et l’éclairage de la Sente de la Fosse au Diable sont terminés.
               L’acquisition du Café Restaurant « La Fleur de Lys » est effective depuis le mois de juin, mais la gérance actuelle reste en place. Ce même mois, le Conseil approuve le projet Départemental de fusion des communautés de communes « Brie Boisée », « Val Bréon » et « Sources de l’Yerres » et la commune de Courtomer pour la future Communauté de Communes qui devient « Le  Val Briard ».
                En janvier 2017, après la route de Meaux, le programme d’enfouissement des câbles aériens continue route de Coulommiers jusqu’au Chemin du parc au Veau. En juin, des travaux de réfection de la départementale 143E, qui traverse le village depuis le feu tricolore Chantepie/Bussière jusqu’à Marles, sont entrepris par la DDE. La commune a profité de ces travaux pour solutionner le problème d’écoulement des eaux pluviales rue de Bussière en remplaçant la canalisation bouchée qui passait dans le domaine privé.
              En septembre, le Conseil décide d’acquérir deux bâtiments situés Route de Coulommiers, près de l’ancienne société « Sami », pour y installer les ateliers communaux. Ce même mois, le fond de commerce « La Fleur de Lys » a trouvé acquéreur, et des travaux de rénovation intérieure sont en cours par le nouveau propriétaire. Les travaux de rénovation de la façade  seront pris en charge par la commune. A quand la réouverture, attendue impatiemment par tous?
                Cette année 2017 a été marquée par la belle prestation de Lison, jeune fille de La Houssaye, élue successivement « Miss Seine et Marne » puis « Miss Ile de France ». Malheureusement, le titre de « Miss France » lui a échappé de peu puisqu ‘elle a été élue « Deuxième Dauphine de Miss France » le 16 décembre. A cette occasion, le chaud … puis le froid ont soufflé sur le Cube. Mais chapeau bas, Mademoiselle!